11 conseils pratiques pour bien choisir votre base de données email

choisir-son-fichier-emailConseil emailing vous délivre aujourd’hui 11 conseils décisifs pour vous permettre de choisir un fichier d’adresses email efficace et ultra-pertinent :

Trouvez votre trésor dans le capharnaüm des bases de données email.

On remarque souvent que certains fichiers d’adresses email sont créés de source initial et entretenus et  alimentés par leur éditeur. La majorité d’entre-eux sont des compilations, bâties à partir de sources externes, d’autres encore sont créées sur base d’enquêtes, sondages ou concours. Elles peuvent aussi être des fichiers de comportement déclaré ou avéré (abonnés ou acheteurs).

Opter pour la bonne unité d’échelle.

Il est recommandé de ne pas trop élargir sa cible de communication sous peine de s’écarter de plus en plus de son « cœur » et de voir les résultats de réponses de sa campagne de prospection emailing chuter.

De quels critères de segmentation disposez-vous pour votre fichier ?

Dans un fichier d’adresses email, plusieurs critères de segmentation sont indispensables : l’adresse email, le chiffre d’affaires (CA), le type d’activité et le secteur géographique. Toutefois, faites attention à l’activité professionnelle. Et oui, une entreprise peut avoir déclaré une activité primaire et une autre secondaire, que la vie des affaires a inversées. Des bases de données emails, plus chères, vous permettent de mettre la main sur des informations financières hyper précises. Quoiqu’il en soit, les bons fichiers emails d’entreprises ou de particuliers utilisent les normes et standards de formatage des données.

Haute pénétration ou écrémage de vos listes email ?

Un point important : les listes email « light », de meilleur marché, se prêtent plus à une stratégie d’écrémage, mais certainement pas à une politique de haute pénétration. Pour cette dernière option, optez pour des fichiers emails de qualité, structurés avec des destinataires adressés nominativement dans le cadre de leurs professions.

Le fichier email est-il entretenu et vivant ?

L’obsolescence d’une liste email est la pire chose qui soit. A retenir : 10 à 30 % des informations liées à un particulier peuvent se périmer chaque année : non seulement des préférences ou des comportements, mais également les métiers, l’adresse, le numéro de téléphone…

Avoir le bon consentement des destinataires, une priorité

La communication en BtoC exige un consentement « préalable, clair, éclairé et explicite » à recevoir de la publicité par email (principe de l’opt-in).Par ailleurs, la communication en BtoB peut être utilisée, en fonction des pays, du régime de l’opt-out.

Prenez soin à ce que la liste email ne soit pas surexploitée !

Il existe des adresses email qui sont achetées et louées plusieurs fois par mois voire par semaine. Ces fichiers d’adresses surexploités seront impactés automatiquement en terme de réactivité et taux de clics.

Une communication personnalisée passe par la segmentation de votre base de données email.

C’est peut être évident mais c’est pourtant une réalité : 10 messages personnalisés à leur cible auront toujours plus d’impact qu’un texte généraliste adressé sans nuance ni subtilité.

Nettoyez les listes email avant utilisation.

Conseil emailing vous rappelle de ne pas oublier de dédoublonner vos listes emails avant utilisation et de bien en extraire les désabonnés. Un bon de contrat de routage vous permettra de ne payer que les destinataires effectivement atteints.

La garantie de délivrabilité du message

Le taux de délivrabilité d’une bonne base de données email doit être supérieur à 90% (hors logiciels anti-spam et autres firewalls).

Testez vos nouveaux fichiers emails.

Etes-vous certain de la complémentarité de votre listing avec votre communication ? Réalisez donc un essai de votre campagne et testez votre liste email ainsi que votre communication sur un échantillon représentatif. Cette manoeuvre permet de ne prendre aucun risque pour votre campagne « officielle ».

Laisser un commentaire